Qu’est-ce que la transformation numérique des entreprises ?

De plus en plus souvent sur la toile, on entend parler de transformation numérique (ou digitale) des entreprises. De nombreux articles pullulent dans le but de vanter les bienfaits de ce type de transition pour les entreprises, ses opportunités, ses défis, ses dangers et les procédures à mettre en place afin de devenir cette entreprise numérique sacralisée.

Certes, il est important de comprendre ces différents aspects liés à la transition inéluctable des entreprises vers le tout numérique, mais il est également important de comprendre de quoi on parle exactement. L’expression « transformation numérique » devient un terme générique derrière lequel on inscrit tout un tas de concepts et d’utilisations, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Revenons sur quelques éléments pour nous permettre de mieux comprendre ce qu’est la transformation digitale des organisations.

 

1. Éléments de définition

Si elle est souvent comprise comme telle, la transformation numérique des activités d’une entreprise ne se limite pas à l’adoption de nouveaux outils créés en masse par l’arrivée des nouvelles technologies. Il ne suffit pas de créer un site d’e-commerce, quelques pages sur les réseaux sociaux et d’installer un intranet pour affirmer que l’entreprise a réalisé une transformation numérique. Si l’adoption de ces nouveaux outils accompagne la transition de l’organisation, cela ne suffit certainement pas à la définir.Définition transformation digitale

En effet, cette transformation comprend l’ensemble des étapes par lesquelles une entreprise devra passer pour évoluer depuis ce qu’elle est aujourd’hui vers ce qu’elle souhaite devenir numériquement. Il s’agit d’un processus complet qui va intégrer de nouveaux usages dans le but de faire évoluer l’entreprise et d’améliorer sa performance et sa compétitivité. La transformation digitale va intégrer les nouvelles technologies afin de soutenir l’organisation et transformer son mode de fonctionnement tout en s’alignant sur les stratégies existantes de l’entreprise.

Gardons à l’esprit que les outils ne sont que des outils. Pour être efficace, ils doivent servir des objectifs précis, sans quoi la transformation numérique de l’organisation ne saurait être complète et efficace. Cette transition, ce sont les changements qui vont être opérés au sein de l’organisation dans le but d’intégrer toute cette technologie.

Il s’agit donc d’utiliser et d’intégrer les technologies numériques afin d’améliorer le fonctionnement de l’organisation, et cela concerne l’ensemble de ses activités.

 

2. Pourquoi doit-on transformer son organisation et y intégrer la dimension numérique ?

Avec l’essor des nouvelles technologies, le monde et ses habitants sont devenus de plus en plus connectés. Les comportements des consommateurs et des salariés ont changé, de nouveaux usages et besoins sont apparus et ils attendent de l’entreprise qu’elle soit capable d’y répondre.

Pouvez-vous encore imaginer demander des informations au sujet d’une entreprise et ne recevoir une réponse que trois semaines plus tard ? Ou commander un article et n’être livré qu’au bout de deux semaines ? Non. Nous vivons dans un monde où l’immédiateté est devenue la norme et où le consommateur et le salarié ne sont plus patients. Les mentalités ont changé, il semble donc naturel que le monde entrepreneurial en fasse autant.

 

3. Qu’est-ce qui arrive lorsqu’on décide de passer à l’ère du numérique ?

Dans l’expression transformation numérique, on retrouve le mot « transformation » et, bien entendu, tout transformation au sein de l’entreprise a des conséquences auxquelles elle doit se confronter.

3.1. Évolution du mode de fonctionnement

Evolution des modes de fonctionnementTout d’abord, une organisation qui transforme verra son mode habituel de fonctionnement bouleversé. De nombreux chantiers vont éclore au sein de l’entreprise qui sera poussée à revoir certains de ses aspects opérationnels. L’organisation va devoir apprendre à évoluer dans un monde nouveau sans pour autant rompre avec ses valeurs et son identité.

 

 

3.2. Apparition de nouveaux postes

Il n’est pas rare de voir apparaître de nouvelles fonctions au sein des entreprises qui entament leur transformation numérique. Ainsi, on rencontre de plus en plus de community managers qui vont animer les pages sur les réseaux sociaux ou de CDO (chief digital officer) qui vont superviser la transformation numérique de l’entreprise et en déterminer la stratégie.

3.3. Révolution culturelle

La révolution numérique ne se suffit pas à elle-même. On constate qu’elle s’accompagne d’une révolution culturelle liée à l’apparition de ces nouveaux usages, modes de communication et commerces. Les mentalités changent, les frontières physiques de l’entreprise s’estompent tellement qu’il devient difficile de les discerner et les salariés demandent plus de flexibilité que jamais. Dans de telles conditions, il est impensable de vouloir à tout prix conserver les modèles traditionnels des organisations.

 

La transformation numérique implique que l’entreprise soit inspirée dans un mouvement perpétuel. A l’heure des big data, du temps réel et de l’internet des objets, une organisation qui n’évolue pas est une organisation vouée tôt ou tard (plutôt tôt que tard d’ailleurs) à décliner et disparaître. L’installation de nouveaux outils ne suffit pas à établir une transition digitale, ils doivent s’accompagner d’objectifs précis inscrits dans une stratégie globale. Et cette transformation ne concerne pas que les start-ups, les grands groupes ou les nouvelles générations qui arrivent dans les entreprises ! Cela va plus loin.

Enfin, n’oublions pas qu’une transformation digitale est avant tout une transformation et, comme toute transformation, elle doit être menée avec le soutien des équipes internes sans quoi, aucun succès ne saurait être possible.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez dès maintenant les 5 erreurs que commettent les entreprises lors de leur transformation digitale.

Related posts